Blackout

Blackout

Exposition : 
Vendredi 13 Novembre 2015 au Samedi 6 Février 2016
Vernissage : 
Jeudi 12 Novembre 2015

Une pièce plongée dans le noir permet de regarder plus distinctement les détails et les objets qui s’y trouvent à l’aide d’une lampe torche.
Autrement dit faire disparaître la scène nous permet de nous attarder sur les détails.
L’absence de couleur dans une oeuvre renforce la ligne, la lisibilité du trait et très souvent la dramaturgie du sujet.
Est-ce que «Guernica» de Pablo Picasso aurait eu cet impact et cette dimension tragique si l’artiste y avait ajouté de la couleur ? Est-ce que « La liste de Schindler » de Steven Spielberg ou « La haine » de Mathieu Kassovitz auraient eu la même profondeur narrative si les réalisateurs avaient fait le choix de la couleur ?
La couleur noire incarne à elle seule tout un pan de la réflexion de l’art contemporain. Du fameux carré noir sur fond blanc de Kasimir Malevitch de 1915 à l’outrenoir de Pierre Soulages en passant par les peintures sérigraphiques d’Andy Warhol qui soulignent l’importance du noir dans une composition, aussi pop que soit la palette de couleurs.
Toute la force de l’oeuvre de Warhol réside dans une immense qualité de dessin et une grande maitrise du noir.

L’exposition « Blackout » réunit des artistes consacrant leur travail exclusivement à la couleur noire, tel que Davor Vrankic, Maike Freess, Valentin van der Meulen ou Lucien Gilson alias « NOIR » pour qui cette thématique aura une résonance toute particulière. Vincent Corpet et Stéphane Pencréac’h pour qui l’utilisation de cette couleur n’est qu’un élément de leur travail se prêteront aussi à l’exercice.
La photographie sera également présente avec les dernières prises de vues aérienne de New-York par Antoine Rose. Ces photos de nuit, donnent à Manhattan un aspect futuriste nous rappelant les décors de « Blade Runner ». Bruno Timmermans et ses oeuvres digitales sur fond noir complèteront l’ensemble. À découvrir également « Mer noire » la dernière création du designer Damien Gernay, des tables basses associant cuir noir et marbre blanc. Ainsi les visiteurs verront une exposition à dominante noir et blanc mais avec une palette la plus large possible de médiums et de techniques différentes sélectionnés parmi les artistes de la galerie.