En cours

Picasso 50 ans après (1973-2023)

Exposition : 
Vendredi 2 Juin 2023 au Samedi 15 Juillet 2023
Vernissage : 
Jeudi 1 Juin 2023

Le 8 avril 2023 marquait le 50e anniversaire de la disparition de Pablo Picasso.
Afin de rendre hommage à celui que beaucoup considèrent comme l’inventeur de « l’art moderne » nous avons convié une douzaine d’artistes internationaux autour d’une exposition collective.

Picasso, 50 ans après... (1973-2023) questionnera le statut de l’artiste aujourd’hui.
Est-il autant vénéré par la jeune génération et son œuvre influence t’elle toujours la création artistique ? Les avancés récentes du féminisme vont-elles nous inciter à considérer différemment « Le Maitre » ? La fameuse question, doit-on séparer l’homme de l’artiste, doit-elle être posée ?

Levalet apporte sa réponse, toujours avec autant de malice, cette fois-ci par le dessin.
Dans « La revanche de Dora » une jeune femme tient en respect, à l’aide d’une épée, un puissant taureau de combat au cœur de l’arène.
Difficile de faire plus de références en une seule composition. La vie amoureuse de Picasso est évoquée, associée à une de ses grandes passions : la corrida.

Pablo Picasso est considéré comme celui qui a révolutionné l’art au début du 20e siècle, en peignant « Les demoiselles d’Avignon ».
André Breton a écrit : "Je ne puis m’empêcher de voir dans Les Demoiselles d’Avignon l’événement capital du début du XXe siècle. »

Dans ce tableau fondateur, l’artiste s’est inspiré notamment de l’art premier et plus particulièrement des masques africains.
C’est tout naturellement que, l’artiste Camerounais Boris Anje, s’est attaqué à ce chef d’œuvre pour se le réapproprier en incorporant ses fameux motifs de tissus wax, et en célébrant la beauté africaine.

Parmi les innovations et les apports de Picasso à l’art, il est l’un de ceux qui donna ses lettres de noblesse au collage et aux assemblages.
Bordalo2, qui exposera pour qui ce sera une première en Belgique, est un street artiste portugais dont le sujet de prédilection est le monde animal réalisé à partir d’objets de récupération.C’est tout naturellement qu’il s’est inspiré du bestiaire de l’artiste afin de réaliser trois oeuvres, notamment le cheval, figure marquante de l’une de ses compositions les plus connues, « Guernica », ainsi que de la chèvre, avec notamment la fameuse sculpture « La chèvre » de 1950 conservée au Musée Picasso.

Parmi les nouvelles collaborations, on peut citer également le peintre cubain Darian Mederos, qui pour la première fois dans son travail s’inspira de la composition d’un autre artiste, en l’occurrence « Le rêve » peint par Picasso en 1932.
Il l’a transposé avec sa technique de peinture hyperréaliste où la vision du sujet est troublée par une feuille de papier bulle.

Cette œuvre résume l’objet de cette exposition collective, c’est-à-dire oser, ou du moins tenter d’avoir un autre regard sur Pablo Picasso.

Bruxelles Crespel